Nikon Imaging | France | Europe

Nina Berman

Nina Berman est une photographe documentaire américaine dont l'intérêt principal est le climat social et politique des États-Unis. Elle est l'auteur de deux monographies saluées par la critique : « Purple Heart - De retour d'Irak » (Purple Hearts - Back From Iraq), qui propose des portraits et des interviews de vétérans blessés, et « Sécurité intérieure » (Homeland), qui explore la militarisation de la vie américaine après le 11 septembre.

Pep Bonet

Pep Bonet est un vidéaste et photographe primé basé en Espagne. Il capture dans le monde des moments intenses qui représentent le monde déséquilibré dans lequel nous vivons. Ses projets à long terme ont pour sujet des problèmes liés au continent africain. Dans le cadre de son travail en cours sur le VIH/SIDA, il a publié plusieurs livres et monté de nombreuses expositions dans le monde entier. Pep Bonet est également connu pour son reportage réalisé sur plusieurs années à propos du groupe de rock Mötorhead.

Andrea Bruce

La photographe documentaire américaine Andrea Bruce souhaite mettre en lumière ceux qui luttent pour survivre dans un climat d'après-guerre. Pendant plus de 10 ans, elle a rendu compte des zones les plus perturbées du monde, principalement en Irak et en Afghanistan. Elle a travaillé comme photographe pour le Washington Post. Elle a reçu de nombreux prix, y compris les honneurs de l'association « White House News Photographers ».

Alixandra Fazzina

Le travail de la photographe britannique Alixandra Fazzina porte sur les conflits sous-médiatisés et les conséquences humanitaires de la guerre. Elle a travaillé comme photojournaliste freelance en Afrique de l'Est, au Moyen-Orient et en Asie. Son livre « Un million de shillings » (A Million Shillings) documente l'exode des migrants et des réfugiés de Somalie.

Stanley Greene

Né aux États-Unis, Stanley Greene a été sur tous les terrains : de la scène punk de San Francisco dans les années 1970 et 1980 à la chute du mur de Berlin, mais aussi la famine au Soudan, les suites de la catastrophe de Bhopal et le conflit tchétchène. Il a publié son livre « Passeport noir » (Black Passport) en 2010 et remporté cinq prix World Press Photos pour son travail partout dans le monde.
Stanley Greene est un membre fondateur de NOOR. Stanley est décédé à Paris, le 19 mai 2017.

Tanya Habjouqa

Basée à Jérusalem-Est, Tanya Habjouqa est une photographe, journaliste et formatrice primée. Elle s'intéresse principalement aux questions liées au genre, aux représentations de l'altérité, à la privation de droits et aux droits humains. Son travail l'a amenée à s'intéresser plus spécifiquement à la dynamique socio-politique en constante évolution au Moyen-Orient. Son projet « Loisirs en territoires occupés » (Occupied Pleasures) a été récompensé par un prix World Press Photo et a donné naissance à un livre.

Yuri Kozyrev

Le photographe russe Yuri Kozyrev couvre des événements majeurs depuis plus de 25 ans, de la chute de l'Union Soviétique à la guerre en Irak, où il a suivi le conflit en tant que photographe sous contrat pour TIME Magazine. Plus récemment, il s'est consacré aux révolutions arabes et à leurs conséquences au Bahreïn, au Yémen, en Tunisie, en Égypte et en Libye. Son travail est largement exposé et lui a valu de nombreuses récompenses internationales.

Bénédicte Kurzen

La photographe documentaire française Bénédicte Kurzen a commencé sa carrière en couvrant les conflits dans la bande de Gaza, en Irak et au Liban. Son travail de ces 10 dernières années a porté sur l'Afrique, où elle a exploré la société d'après apartheid en Afrique du Sud. Plus récemment, elle s'est également intéressée au Nigéria. Une subvention reçue du Pulitzer Centre lui a permis de produire un travail sur le Nigéria intitulé « Une nation oubliée des dieux » (A Nation Lost To Gods).

Sebastián Liste

Photographe documentaire et sociologue espagnol, Sebastián Liste documente les changements culturels majeurs et les problèmes contemporains en Amérique Latine et dans la région méditerranéenne. Il travaille sur des projets de fond de longue durée visant à amener les sociétés à réfléchir sur les conséquences sociales de leurs politiques. Ses nombreux projets, dont « De l'intérieur » (On The Inside), une étude de la vie carcérale au Venezuela, lui ont valu de nombreux prix.

Kadir van Lohuizen

Le photographe néerlandais Kadir von Lohuizen a couvert des zones dévastées par la guerre. Mais ce sont probablement ses projets de longue durée sur les sept rivières du monde, l'élévation du niveau des océans, l'industrie du diamant et la migration sur le continent américain, qui l'ont fait connaître. Son projet sur l'industrie du diamant a donné naissance au livre « Sur la piste des diamants » (Diamond Matters) qui a reçu un prix World Press Photo. Son projet Via PanAm a donné lieu à une exposition itinérante et à la publication d'un livre.

Jon Lowenstein

Le photojournaliste américain Jon Lowenstein est spécialisé dans les explorations documentaires de fond de longue durée qui abordent les thèmes du pouvoir, de la pauvreté, de la discrimination raciale et de la violence. Dans le cadre de son projet « Les vies invisibles » (Shadow Lives USA), il a suivi la piste des migrants venant d'Amérique centrale. Son travail l'a également amené à couvrir les conséquences du tremblement de terre en Haïti et la violence sociale au Guatemala. Il a remporté de nombreux prix et fait partie du programme TED Global Fellow.

Francesco Zizola

Le photographe documentaire italien Francesco Zizola a couvert les principaux conflits mondiaux. Son travail porte sur les problèmes sociaux et humanitaires et sur l'illustration des crises oubliées et sous-médiatisées. Il a reçu 10 prix World Press Photo et a publié 7 livres, dont « Né quelque part » (Born Somewhere), une étude sur la qualité de vie des enfants dans 27 pays.