Prix Environmental Photographer of the Year

Nikon, WaterBear et CIWEM se sont lancés à la recherche du Environmental Photographer of the Year 2021. Cette quatorzième édition du concours annuel donne l'occasion, à l'échelle internationale, de sensibiliser le public aux problèmes environnementaux qui mettent notre planète en péril. Ce prix met à l'honneur la capacité de l'être humain à survivre et à innover, et dévoile des images qui suscitent la réflexion afin d'attirer l'attention sur les conséquences de nos agissements.

La participation au concours est gratuite et ouverte aux photographes de tous les âges. Les photographes professionnels et amateurs sont invités à envoyer leur photographie environnementale la plus provocatrice, émouvante et captivante. Les participants peuvent remporter des récompenses financières et des prix dans 8 catégories, ainsi que la plus grande distinction, le prix Environmental Photographer of the Year 2021.

Présentation des membres du jury primés de cette année

Le photographe britannique Ope Odueyungbo, la photographe norvégienne Lina Kayser, le photographe britannique Alfie Bowen, le photographe du New York Times et lauréat du prix Pulitzer dans la catégorie Magazine Josh Haner, le designer Marquise Stillwell, la militante pour la justice climatique Frances Fox, le directeur de l’ICCCAD Saleemul Huq, le photographe Ben Moore, l’ingénieure civile Diana Abrunhosa et le PDG de CIWEM Terry Fuller, passeront en revue les œuvres pour sélectionner les photographies gagnantes.

Alfie Bowen, membre de la communauté #Zcreators

Alfie est un photographe britannique autiste primé. Sa vision artistique est façonnée par un souci minutieux du détail et une détermination inébranlable à prouver que les gens ont tort. Autrefois rejeté par ses camarades, Alfie s’est découvert une affinité avec les animaux qui l’a guidé à travers ses moments les plus sombres. Enfant, il cherchait du réconfort dans les magazines animaliers et les documentaires. À présent adulte, son travail a été diffusé par BBC Earth et salué par des célébrités telles que Sir David Attenborough. L’histoire inspirante d’Alfie l’a également amené à travailler aux côtés d’organisations caritatives pour sensibiliser le public à la faune et à l’autisme. Depuis 2021, Alfie fait partie des membres de la communauté Nikon #Zcreators.

Lina Kayser, membre de la communauté #Zcreators

Lina est une photographe norvégienne habitant à Dovrefjell, en Norvège. Elle est spécialisée dans les photos de lieux froids et reculés du Nord et capture également la fragilité de la vie dans l’Arctique. En plus de ses projets photographiques en solo, Lina anime des ateliers de photographie en Norvège et à l’étranger, et organise des expéditions en bateau dans le Svalbard. Passionnée par la faune des pays nordiques et arctiques, Lina utilise les réseaux sociaux pour partager ses perspectives. Lina travaille en partenariat avec Nikon depuis 2017, et elle est désormais également membre de la communauté Nikon #Zcreators.

Ben Moore, membre de la communauté #Zcreators

Ben Moore est un photographe professionnel autodidacte spécialisé dans la photographie aérienne, architecturale et urbaine. Son style est légèrement maussade, mais vif avec des tons terreux. Il aime utiliser des lignes dans ses images avec un visuel net qui choque et fait vibrer son public. Ben travaille avec Nikon depuis août 2020 en tant que membre de la communauté Nikon #Zcreators.

Frances Fox, jeune militante pour la justice climatique

Frances est une jeune militante pour la justice climatique, également fondatrice, directrice pour le Royaume-Uni et coordonnatrice internationale des artistes/intervenants de Climate Live. Climate Live organise des concerts mondiaux utilisant le pouvoir de la musique pour impliquer, éduquer et responsabiliser les gens dans le mouvement pour le climat. Frances est également la coordinatrice des festivals pour le UK Student Climate Network (réseau étudiant anglais pour le climat) et contribue à l’organisation de campagnes internationales avec Fridays For Future. Frances a représenté les grévistes des écoles britanniques lorsqu’elle est montée sur la même scène que Greta Thunberg à Bristol pour s’adresser à une foule de 30 000 personnes exigeant des mesures de la part du gouvernement et des entreprises pour lutter contre le changement climatique.

Ope Odueyungbo, photographe

Ayant commencé la photographie à l’âge de 16 ans, Ope a fait évoluer son style et son travail au fil des ans, appréciant tous les types de photographie. Toutefois, il a toujours aimé se spécialiser dans la rue, le portrait et l’architecture. Le travail d’Ope a été publié par Trope dans le livre de 2019 Parallel Lines, son premier livre solo, et le volume 2 de la série Emerging Photographers de Trope, nouvelle collection célébrant les travaux de photographes jeunes et émergents du monde entier. Les images d’Ope sont une étude du contraste présentant une dualité de perspective évidente dans son travail professionnel et personnel : extraverti vs introverti, urbain/architectural vs personnel/familial. Ope s’efforce de capter l’attention de ses spectateurs en rendant l’ordinaire extraordinaire, en les attirant par l’utilisation de lignes directrices, de grilles et de motifs géométriques, et par son expérimentation des distances et des points de vue.

Diana Abrunhosa, ingénieure civile

Diana est ingénieure civile dans l’équipe de l’eau à l’ARUP et membre agréée de CIWEM. Diana a toujours été inspirée par la résilience de l’eau, la durabilité et la façon dont les villes peuvent s’adapter pour embrasser leur environnement et contribuer à lutter contre le changement climatique. Elle joue un rôle actif en tant qu’ambassadrice STEM, ayant participé à plusieurs programmes scolaires de sensibilisation aux principes du développement durable.

Terry Fuller, PDG de CIWEM

Terry possède plus de 30 ans d’expérience en tant que responsable de l’eau et de l’environnement, ayant assuré un leadership technique sur des projets à grande échelle dans des endroits parmi les plus beaux et les plus difficiles au monde. Terry est ardemment motivé par le basculement vers un monde zéro carbone, mais il reconnaît que la réalisation de l’objectif net zéro d’ici 2050 au niveau national ne permettra pas d’éviter le désastreux réchauffement climatique prévu par les tendances actuelles. Avant de consacrer son travail à plein temps à CIWEM, Terry était et demeure un membre actif.

Marquise Stillwell, designer

Comptant déjà 20 ans d'expérience, Marquise Stillwell a débuté son parcours en raison d’une curiosité pour les personnes et les espaces, qui s’est ensuite transformée en une passion pour la conception de systèmes qui améliorent tous types d’environnements pour tous. En 2009, Marquise a fondé Openbox, un studio de design et de recherche basé à New York qui travaille à l’intersection des personnes et des systèmes. Marquise Stillwell est un designer et un catalyseur de la construction de communautés dans les domaines du design, de l’art et de la culture. Marquise Stillwell est également membre du comité consultatif High Line et de l’Urban Design Forum.

Josh Haner, photographe

Josh est photographe et rédacteur en chef pour la technologie photo au New York Times. Il a reçu le prix Pulitzer 2014 pour la photographie de la catégorie Magazine et a passé ces sept dernières années à travailler à travers le monde pour documenter les réalités urgentes et variées du changement climatique. Grâce à des films capturés par drone et des photographies prises au sol, il explore les conséquences du réchauffement du monde. Son photojournalisme et son vidéojournalisme ont été récompensés par des prix World Press Photo, Pictures of the Year International et National Press Photographers Association.

Saleemul Huq, directeur de l’ICCCAD

Saleemul Huq est le directeur du Centre international pour le changement climatique et le développement (ICCCAD) au Bangladesh et un expert des liens entre changement climatique et développement durable, en particulier du point de vue des pays en voie de développement. Il est l’auteur principal du chapitre sur l’adaptation et le développement durable dans le troisième rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et du chapitre sur l’adaptation au changement climatique et l’atténuation de ses effets dans le quatrième rapport.

Catégories du concours

Le concours Environmental Photographer of the Year soutient la campagne de sensibilisation sur l'urgence d'agir menée par les Nations unies dans le cadre des objectifs de développement durable, en montrant le lien étroit et complexe qui existe entre les actions de développement, de lutte contre la pauvreté, en faveur de l'égalité, de la sécurité et du climat et l'effort sans précédent de tous les secteurs de la société nécessaires pour trouver une solution aux problèmes d'aujourd'hui.

Environmental Photographer of the Year

Le grand prix sera décerné à la photo qui sensibilise le plus les spectateurs aux causes et aux effets du changement climatique et de l'inégalité sociale, qui met en lumière des solutions pour faire face à l'urgence climatique et écologique, et qui nous encourage à adopter un mode de vie durable.

Récompenses offertes au photographe gagnant :

  • Récompense de 10 000 £ et certificat de gagnant
  • Publication de la photo et d'un entretien dans le magazine The Environment de CIWEM
  • Profil sur la plateforme WaterBear
  • Publication d'un article sur le site Internet de Nikon Europe
  • Et bien plus encore

Young Environmental Photographer of the Year

En partenariat avec Nikon, ce prix récompense la meilleure photographie environnementale prise par un jeune photographe de 21 ans ou moins.

Récompenses offertes au photographe gagnant :

  • Un appareil photo Nikon Z et 3 objectifs de Nikon
  • Profil sur la plateforme WaterBear
  • Publication d'un article sur le site Internet de Nikon Europe
  • Entretien dans le magazine The Environment de CIWEM
  • Et bien plus encore
D'autres prix et des opportunités de publication sont offerts dans les catégories suivantes :

Prix de la Resilient Foundation (Resilient Award)

Soutenue par la Resilient Foundation, cette catégorie montre que la photographie raconte des récits percutants. Ce prix récompense une image racontant à elle seule une histoire captivante qui sensibilise, donne de l'espoir et incite à agir.

La Resilient Foundation est née en raison de l'inaction de l'humanité face au changement climatique rapide. La fondation s'appuie sur la puissance des mots pour encourager les populations à trouver des solutions aux problèmes les plus graves de notre ère.

Prix des environnements du futur (Environments of the Future)

Ce prix met l'accent sur les changements environnementaux dus à l'impact de l'humanité et donne un aperçu de notre avenir. Les photographes illustrent la résilience des populations, et de leur lieu de vie, qui font face à l'adversité et surmontent les défis de la destruction de l'environnement, de la sécurité énergétique et de la préservation de nos ressources naturelles.

Prix des villes durables (Sustainable Cities)

Cette catégorie attire l'attention sur nos environnements bâtis, et sur les communautés et animaux qui y vivent, en illustrant des villes, des modes de transport et une gestion des déchets intelligents et résilients, ainsi que des liens entre la nature, la société et l'infrastructure. Les photographes immortaliseront l'ingénierie, les idées de conception, les matériaux et les structures offrant des solutions environnementales.

Prix de l'action pour le climat (Climate action)

Ce prix explore le développement durable environnemental et économique, et illustre le lien entre l'humanité et la nature, ainsi que nos actions pour préserver l'environnement. Les photographes mettent en lumière la valeur naturelle et sociale de l'environnement, l'énergie propre abordable, et les approches innovantes pour s'adapter au changement climatique et limiter ses effets.

Prix de l'eau et de la sécurité (Water and Security)

En analysant les relations complexes entre l'accès à l'eau potable et les installations sanitaires, l'égalité entre les sexes et la sécurité, cette catégorie explore notre demande toujours plus forte en eau et le rôle de l'égalité dans tous les aspects de la gestion de cette ressource, de sa rareté aux inondations.

Prix du public (People's Choice)

Le public peut voter pour élire le meilleur photographe environnemental de l'année 2021. Le vote se fait en ligne et le prix du public sera remis à l'auteur de la photographie qui aura cumulé le plus de voix. Le gagnant rejoindra les photographes primés par le jury 2021 et son travail sera visible lors de l'exposition Environmental Photographer of the Year 2021.

Envoyez votre plus belle photographie pour avoir une chance de gagner ! Pour obtenir plus d'informations et savoir comment participer au concours Environmental Photographer of the Year, visitez la page officielle.